A propos

Quelle est cette approche de la danse et pour qui ?

Quelle est l’origine de cette approche ?

La Danse est un art où la manière d’enseigner la danse classique a assez peu évolué dans ses fondamentaux au cours des années. Les mêmes mots, les mêmes phrases types sont présentes et répétées afin d’ancrer à force de travail et d’acharnement les mouvements et codes classiques dans notre corps. La danse s’est certes affinée, précisée, technicisée mais les méthodes de bases restent globalement les mêmes. En tous temps, certains ont cherché à trouver une autre voie d’enseignement, étant pris des fois pour des génies, d’autres fois pour des avant-gardistes fantasques… La tâche est difficile, j’en conviens, et malgré que cette voie soit semée d’aprioris, de biais, de croyances ou simplement d’habitudes ancrées au fer rouge dans notre culture, la curiosité de comprendre la danse par d’autres voies m’a toujours attirée.

J’ai toujours aimé décortiquer les mouvements, comprendre le pourquoi du comment, que ce soit d’ordre de la posture, de la technique ou de l’artistique. Une chose a toujours été omniprésente dans mes recherches: la sensation. Pour moi, c’est une énorme boîte de Pandore ouverte! Mais comment l’utiliser, l’assembler, la reconnaître, ou la corriger dans tel ou tel mouvement pour qu’il soit ou puisse devenir juste aux yeux très exigents de la danse classique…

J’ai eu la chance, tout au long de ma vie, d’avoir des professeurs très variés avec des visions pédagogiques totalement différentes, ainsi que des expériences en techniques alternatives de la danse très enrichissantes. La pédagogie de la danse est ainsi venue tout naturellement à moi afin de partager avec mes pairs, mes découvertes, connaissances et progressions dans mes recherches.

Entre autres, je me suis penchée avec grand intérêt sur l’anatomie appliquée à la danse, une mine d’informations pour comprendre le fonctionnement musculaire de la danse. Cette démarche, malheureusement, reste une recherche personnelle car elle devient difficilement transmissible pendant un cours de danse. De plus il est assez complexe de visualiser ses muscles dans notre corps autant en statique qu’en dynamique. Là encore je revenais systématiquement à mes sensations corporelles qui devenaient alors des références lorsque le mouvement était correct afin de le retrouver et le reproduire ultérieurement.

Une approche par les sensations s’affinait donc, mais comment la transmettre? C’est alors que dès mes premiers coachings en tant que professeur de danse classique, j’ai utilisé des images pour illustrer ce que je ressentais et ainsi transmettre l’idée première qui devait se dégager de la correction. Et plus je prenais en référence mes propres sensations dans des mouvements justes de danse pour les enseigner, plus l’utilisation des images devenait une évidence pour rendre les corrections plus claires et parlantes à l’élève. Plus les images étaient basées sur une sensation unifiante du corps, moins j’avais besoin de donner de corrections. Là était le début de mon approche concernant la danse et sa transmission.

Concrètement c’est quoi ?

Déjà d’autres professeurs utilisent des images pour aider à la compréhension d’une correction, me direz-vous ? Oui, c’est vrai, mais font-elles référence à une action ou une sensation ? Là est cette différence.

Concrètement, cela consiste à vous proposer une image à imaginer sur ou à l’intérieur de vous. Cette image vous provoquera une sensation certaine, que j’aurais souhaitée la plus unifiée possible. Mémorisez-la, entretenez-la. Vous pourrez ensuite, en fonction de son ancrage dans le corps:

  • Repenser à l’image pour retrouver la bonne sensation correspondant à la bonne posture ou mouvement
  • Utiliser la juste sensation, qui sera alors automatisée au mouvement correspondant et répondra présent à chaque fois que le mouvement en question se présentera

Le tout étant d’avoir le moins d’images possibles pour avoir une sensation unifiée et homogène dans votre corps afin de rendre votre danse plus naturelle, facile, libre et fluide.

A qui s’adresse cette approche ?

Et bien, habituellement j’enseigne auprès de danseurs classiques pré-professionnels, jeunes professionnels ou professionnels, car cette approche est avant tout pour peaufiner et progresser sur une bonne base classique et non apprendre les pas de danse en eux-mêmes.

Mais je dirais qu’elle peut être appliquée à toute personne curieuse, passionnée de danse, ayant un minimum de connaissances classiques et surtout suffisamment mûre et réfléchie pour aborder une analyse sur son corps.

Ainsi un minimum de conscience de son corps est nécessaire à ce futur travail et bien sûr, l’envie de s’ouvrir à une approche moins conventionnelle aussi. Un état d’esprit ouvert et positif sera capital!

Concernant les plus jeunes et tout débutants d’entre vous, je ne vous oublierais pas, et j’essaierais dans un futur plus ou moins proche de trouver des chemins simplifiés et toujours imagés d’enseignement de la danse classique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :